[Test] Asus Transformer T100HA (2015)

La gamme Asus Transformer en aura fait du chemin depuis ses toutes premières itérations sous Android. La gamme T100 ne fait pas exception mais c’est la première fois depuis le T100 d’origine que le modèle change d’allure complètement. Alors, que vaut le T100HA par rapport à ces prédécesseurs ?

2016 sera une année charnière pour les appareils portables hybrides. À l’heure où les PC traditionnels et les tablettes sont en pertes de vitesse et où les téléphones intelligents raflent la majorité des achats (notamment grâce à un modèle d’affaire où on remplace beaucoup plus rapidement les appareils), beaucoup d’espoirs sont fondés dans les hybrides. D’abord « inventé » par Asus, puis grandement popularisé avec la Surface Pro 3 de Microsoft, l’année 2015 a réellement vu une explosion de différents modèles sur le marché, tous plus uniques les uns que les autres.

C’est d’ailleurs la seule gamme de produits informatiques qui risque de connaître une croissance en 2016. Et ici, Asus espère rafler l’entrée de gamme avec son petit T100HA.

La tablette

Physiquement, le T100HA est bien mieux que ces prédécesseurs. La tablette a été affinée et sa construction, désormais métallique, est de bien meilleure facture que les modèles précédents qui étaient en plastique plutôt bas de gamme. La tablette embarque aussi une excellente connectique avec un port micro-USB, un port USB Type-C, une sortie micro-HDMI, un lecteur de carte micro SD et un port combo audio 3.5mm. Côté sans-fil, le Asus T100HA supporte le Wifi 802.11ac et Bluetooth 4.0. Bref, d’excellentes spécifications. Tous les T100HA embarque le processeur Intel X5-Z8500, 2 ou 4 Go de mémoire vive et 32, 64 ou 128 Go de stockage eMMC. Notre modèle d’essai avait la configuration 64 Go de stockage / 4 Go de mémoire vive pour un prix payé à la caisse de 350$.

Tableau des spécifications

Processeur Intel Atom X5-Z8500
Taille Écran 10,1 pouces
Résolution 1280 x 800 (149 ppp)
Stockage 64 Go eMMC
Mémoire vive 4 Go LPDDR3
Connectique
  • Port micro-USB
  • Port USB Type-C
  • Port micro HDMI
  • Port combo micro/écouteurs 3,5mm
  • Port USB 2 pleine grandeur (sur clavier)
Caméras
  • Avant : 2 Mpix
  • Arrière : 5 Mpix
Sans fil
  • Wifi 802.11ac
  • Bluetooth 4.0
Épaisseur 8,45 mm (18,45 mm avec clavier)
Poids 580 g (1,04 kg avec clavier)
Autonomie annoncée 11 heures
Logiciel Windows 10 familial
Prix 350$ (prix de détail suggéré à 400$)

Durant la première prise en main, l’impression de qualité est plutôt positive. C’est toutefois lorsqu’on porte le doigt et le regard sur l’écran la première fois que l’on comprend mieux certains sacrifices qui ont été réalisés pour arriver à un prix compétitif. L’écran tactile n’est pas en verre, mais plutôt en plastique, ce qui fait que le doigt glisse beaucoup moins bien que sur une tablette de meilleure facture. Aussi, l’écran n’est pas très joli. Une résolution de 1280 x 800 est plutôt dépassée, surtout considérant qu’il y a maintenant des appareils dans la même gamme de prix qui existent avec des écrans 1080p. Sommairement, les pixels sont visibles à l’écran, ce qui est normal pour une définition de 149 pixels par pouce, mais les couleurs sont aussi relativement délavées. Cependant, l’écran reste supérieur aux versions précédentes du T100, ce qui est au moins une mince consolation.

L’écran n’est pas la seule déception. Après quelques minutes d’utilisations, sans doute que vous naviguerez sur un site web pour regarder un quelconque vidéo et vous découvrirez des haut-parleurs au mieux médiocres. Le volume maximum n’est pas le meilleur et les haut-parleurs sont situés à l’arrière de la tablette dans un positionnement facile à entraver avec ses mains. Et le comble, la qualité de rendu est bien mince et les basses manquent complètement à l’appel. Vous voudrez sans doute utiliser des écouteurs pour une utilisation prolongée.

Évidemment, il faut aussi garder à l’esprit que le Asus T100HA est un produit d’entrée de gamme, et que des compromis ont été fait pour arriver à ce petit prix.

Le clavier

L’une des forces du Transformer T100HA, c’est d’être livré avec son clavier plutôt que de le vendre en accessoire (ce qui a déjà été le cas dans le passé avec certains modèles de Transformer). Ainsi, le prix devient vraiment plus compétitif que d’autres tablettes sur le marché, notamment la Surface 3.

Toutefois, le clavier du T100HA est  plutôt moyen. Il fléchit quand même passablement sous la pression des doigts et sa taille réduite rend l’utilisation plutôt inconfortable. Les touches sont aussi plutôt moyennes elles aussi avec un fini plastique plutôt bas de gamme, et elles ont tendance à ne pas offrir beaucoup de stabilité. Malgré cela, j’ai arrivé à atteindre environ 82 mots / min, contrairement à 88 mots / min sur le clavier de la Surface 3 et 95 mots / min sur un clavier standard pleine grandeur. En somme, le clavier fait le boulot, c’est tout ce que l’on demande.

Le pavé tactile est un peu dans la même lignée. Agréable au touché et plutôt d’une dimension acceptable pour un appareil de cette taille, c’est le clic du pavé qui est plutôt bruyant et qui manque de précision, surtout lorsque vient le temps de faire un clic droit. Encore une fois, ça fonctionne mais vous préférerez sans doute une souris classique pour une utilisation prolongée.

Le clavier n’est pas Bluetooth, il fonctionne plutôt par une connexion physique lorsqu’on y insère la tablette, le tout est maintenu par force magnétique. Ce système est beaucoup mieux que les modèles précédent où nous devions appuyer sur un bouton physique d’une main et retirer la tablette de l’autre. C’est simplement plus naturel sur le T100HA et la force magnétique est suffisamment puissante pour maintenir la tablette en place même si on retourne l’appareil à l’envers.

Enfin, un port USB 2 pleine grandeur est disponible sur le côté droit de l’appareil, en plus du port USB Type-C et du port micro USB directement sur la tablette, ce qui confère au T100HA une excellente connectique.

Enfin, les caméras n’offrent rien d’exceptionnel. Tout au plus elles serviront de dépanneur et elles ne pourront remplacer un téléphone intelligent moderne ou un appareil photo classique. Les photos sont plutôt granuleuses, et encore plus en faible luminosité.

Le logiciel

L’Asus Transformer T100HA est livré nativement avec Windows 10. Vous n’aurez donc pas besoin de faire de migration houleuse à partir de Windows 8.1 comme plusieurs produits sur le marché actuellement. Et évidemment, Asus à pensé à inclure le support de certaines fonctions exclusives à Windows 10.

C’est d’ailleurs le cas pour Continuum qui est bien supporté par le T100HA. Lorsqu’on retire la tablette, le système d’exploitation offre via une notification de passer en mode tablette. Ce faisant, les éléments deviennent plus gros et optimisés pour le tactile, le menu démarrer passe en mode plein écran, la gestion des fenêtres s’automatise et même l’explorateur de fichiers adapte automatiquement son interface pour faciliter l’utilisation tactile. Par ailleurs, Microsoft a grandement amélioré l’ergonomie tactile de Windows 10 avec la mise à jour 1511 depuis novembre dernier.

Côté performances, l’Asus T100HA s’en tire aussi plutôt bien. Évidemment ce n’est pas un PC qui permettra une utilisation lourde, mais la tablette saura satisfaire les besoins de tous les jours, comme la navigation web, les réseaux sociaux et les jeux mobiles ou légers. À toutes fins pratiques, les performances sont en dessous, mais tout de même très proches de la Surface 3 de Microsoft. Essentiellement, il est possible d’observer la différence sur les tests de performances, mais en utilisation réelle la différence entre les deux est anecdotique.

Par exemple, des jeux comme Lara Croft GO et Prune fonctionnent parfaitement bien sur la T100HA, et certains jeux PC aussi comme The Sims 4 ou Hearthstone. Toutefois, oubliez tout de suite l’idée de jouer à des titres comme Call of Duty: Black Ops III ou Need for Speed: Rivals : ces jeux étant beaucoup trop lourd pour cette tablette.

Enfin, comme les autres produits Windows, la boutique d’applications pourrait vous décevoir. La quantité et la qualité générale des applications est encore en dessous de ce que l’on retrouve sur iOS et Android. Toutefois, il semble y avoir un regain d’intérêt pour le développement d’applications sous Windows 10. Notamment, Netflix, Facebook, Uber, USA Today, Wall Street Journal et Twitter ont tous mis à jour leur application spécialement pour le modèle d’applications universelles de Windows 10, et il est plus fréquent de voir des jeux importants y voir le jour, comme Candy Crush, Candy Crush Soda, Lara Croft GO, Hitman GO, Disney Infinity 3.0 et d’autres encore. Est-ce le début d’un renouveau ? Difficile à dire, mais les signes sont encourageants pour Microsoft.

Bref, une bonne offre pour le prix

En somme, l’Asus Transformer T100HA est un bon achat, si on tient compte de son positionnement tarifaire. La tablette propose de bonnes spécifications et les performances globales sont très proches de d’autres produits beaucoup plus chers, comme la Surface 3 par exemple. Toutefois, Asus a atteint un prix aussi bas en coupant au niveau de la qualité de l’écran, du tactile, de la construction générale du clavier et des haut-parleurs. Tout n’est donc pas parfait mais si vous êtes conscient déjà dès le départ des défauts du produit et que vous pouvez les ignorer, l’Asus Transformer T100HA devrait faire un très bon PC d’appoint.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s