[Test] Nokia Lumia 625

Alors qu’on entend souvent parler des appareils très haut de gamme, le plus gros succès de Nokia à l’heure actuelle est dans les appareils d’entrée de gamme. Normal, c’est toute une science de réussir à proposer un appareil à bas prix mais en conservant un standard de qualité. Le Nokia Lumia 625 est le plus récent de cette ligne.

Spécifications :

  • Écran 4,7 pouces, 800 x 480, IPS LCD (201 pixels par pouce)
  • Processeur Snapdgragon S4, 1,2 GHz
  • 512 Mo de mémoire vive
  • 8 Go de stockage, extensible par carte micro SD
  • Dimensions : 133,25 x 72,25 x 9,15 mm
  • Poids : 159 grammes
  • Caméra arrière 5 mpix, VGA à l’avant
  • Pile 2000 mAh
  • Connectivité LTE

Le Nokia Lumia 625 est le remplace le modèle 620 paru il y a plusieurs mois déjà. Conservant la même ligne que tous les autres Lumia, le 625 conserve aussi tous ses boutons sur le côté droit de l’appareil. Sa construction de polycarbonate semble solide et je préfère largement son fini mat aux finis lustrés de d’autres constructeurs.

Le Lumia 625 est aussi plus grand que son prédécesseur, un écran de 4,7 pouces plutôt que le 3,8 pouces, une plus grande pilet et la connectivité LTE en font globalement un meilleur appareil. Toutefois, son prix en boutique est aussi légèrement plus élevé, soit de 300 $ comparativement à 250 $ pour le Lumia 620 à sa sortie.

Même si l’écran du Lumia 625 est plus grand que celui du 620, il conserve toutefois la même résolution, soit de 800 x 480. Dans cette gamme d’appareil, il n’était pas rare de voir plusieurs modèles utilisant cette résolution, mais à l’heure actuelle c’est plutôt rare. Nokia aurait peut-être mieux fait d’aller vers du 720p pour éviter une trop grande pixellisation de l’écran, ce qui est le cas présentement. Aussi, l’écran utilise une technologie IPS sans l’appellation « Clearblack » de Nokia. Cela signifie que les noirs sont moins profonds, mais globalement l’image est aussi moins lumineuse.

Pour le reste toutefois, rien à redire. Le Lumia 625 est un appareil fluide en tout temps qui ne montre que très rarement de signes de faiblesses. Nous reconnaissons là bien l’une des forces de Windows Phone 8, soit l’excellente optimisation logicielle avec les spécifications plus d’entrée de gamme.

L’appareil du Lumia 625 n’est présent que pour les besoins occasionnels. Globalement les couleurs des photos sont relativement délavées et comportes beaucoup de bruit numérique. On l’utilisera que pour des partages photos rapides, et pourquoi pas avec quelques filtres sur Instagram pour masquer le tout ! Évidemment, je rappelle que le Lumia 625 fait parti de l’entrée de gamme, mais ce segment de marché devient de plus en plus occupé, notamment avec Google et LG qui ont lancé le nouveau Nexus 5 qui en offre beaucoup plus, mais qui est aussi 50 $ de plus.

Si vous possédez actuellement un appareil Windows Phone 7 encore sous contrat et que vous désirez rester dans cet écosystème, le Lumia 625 est un excellent choix. L’appareil est relativement abordable et offre toute la fluidité de Windows Phone 8 dans un appareil à bas prix. Toutefois, la compétition se fait de plus en plus féroce, et Nokia aurait peut-être dû anticiper cette compétition en offrant une meilleure résolution d’écran. Malgré sa basse résolution et sa caméra en retrait, le Lumia 625 demeure un appareil correct.

Merci à Nokia qui a permis de réaliser ce test

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s